Bruno Mingeon Raphaël Poirée Carole Montillet Brian Joubert Doriane Vidal Vincent Vittoz
Le guide de l'athtète
Le guide anti-dopage

Le site du CNOSF
Le journal de Bruno Mingeon >

Bruno Mingeon : "Enfin une bonne descente"

Le 23/02/2006

Chaque jour, Franceolympique.com recueille les propos de Bruno Mingeon, porte-drapeau et capitaine de l'équipe de France olympique à Turin. Mercredi, Bruno et son équipe de bob à quatre ont enfin réalisé une descente dont ils pourront se servir comme référence. Un bon chrono, à 5/10e des meilleurs bobs alemand, suisse, canadien, russe. Il leur reste encore deux manches d'entraînement pour confirmer avant la compétition!

De gauche à droite : Alex Vanhoutte, Pierre-Alain Menneron, Bruno et Christophe Fouquet
De gauche à droite : Alex Vanhoutte, Pierre-Alain Menneron, Bruno et Christophe Fouquet
""Une nouvelle journée de travail. Elles s'accumulent, je commence à être vraiment fatigué. Nous avons encore fait deux descentes d'entraînement en bob à quatre ce mercredi soir. Après la première, où rien n'avait bien fonctionné, je me suis énervé. Nous avons changé les patins et puis.. j'ai bien réussi à accélérer dans la seconde descente, c'est sans doute la meilleure que j'ai faite sur cette piste depuis que je la fréquente, depuis le préolympique en février 2005 ! Et pourtant, il y a encore des choses à améliorer, à commencer par la poussée.

Nous tournons en plus de 5 secondes, alors que nous devrions nous situer en 4"'8, 4"'9. Il y a aussi ce milieu de piste, les virages 6 à 8 où j'ai eu l'impression de bien passer, et pourtant, à la lecture de la feuille de temps où cinq partiels sont indiqués, plus le temps de poussée, plus celui d'arrivée, il apparaît que je suis lent à cet endroit. Nous avons deux membres du staff pour la vidéo. Je leur indique où se placer, selon les endroits où nous ne sommes pas bons, afin de pouvoir analyser le problème. Il est évident qu'ils ne vont pas filmer les endroits où nous passons bien, et de toute façon, quand on est vite, on le sent.

Sur cette deuxième manche d'entraînement enfin réussie, nous signons le 11e chrono à 5/10e des meilleurs. A 3/10e, nous nous situerions dans le top 3! Mais il y a la poussée qui joue. Il faut vraiment que nous nous améliorions. J'ai été dans le timing au niveau pilotage, ce timing que je cherchais depuis si longtemps. Ca commence à venir. J'ai été agressif comme il fallait. J'ai tenu de bonnes lignes. Il nous faut donc gagner du temps à la poussée, entre les virages 5, 6 et 7, et dans les trois derniers, les 17, 18, 19.

Ce soir, je suis vanné. Ces 10 jours passés ici à essayer de gagner du temps, en bob à deux, puis en bob à quatre, toutes ces claques reçues, quand on essaye de faire du mieux qu'on peut et qu'un mauvais chrono s'affiche, ça use mentalement. Là, je suis un peu soulagé, je vais bien dormir, et jeudi, il me reste deux manches d'entraînement avant la compétition pour essayer de reproduire un bon pilotage.

J'ai eu le temps de voir la médaille de Roddy Darragon en ski de fond. Quelle surprise ! C'est génial, ce qu'il a fait. J'ai aussi vu Mathieu Bozzetto tomber dans sa manche pour la 3e place en géant parallèle. C'est vraimet dommage. Mathieu est un très grand champion.

Pour jeudi, je dis allez les filles ! Le relais 4x6km en biathlon, le géant parallèle. Il faut absolument que nous battions le record de onze médailles de Salt Lake City. On peut le faire. Je suis sur qu'il y aura encore de très beaux trucs avec l'équipe de France d'ici la fin des jeux !

A demain !"