Bruno Mingeon Raphaël Poirée Carole Montillet Brian Joubert Doriane Vidal Vincent Vittoz
Le guide de l'athtète
Le guide anti-dopage

Le site du CNOSF
Le journal de Bruno Mingeon >

Bruno Mingeon : "Je suis ravi pour Sandra"

Le 11/02/2006

Chaque jour, Franceolympique.com recueille les propos de Bruno Mingeon, porte-drapeau et capitaine de l'équipe de France olympique à Turin. Revenu à La Plagne pour s'entraîner sur sa piste fétiche et effectuer avec son équipe des derniers réglages sur son bob, Bruno n'a pas manqué de suivre les résultats des athlètes en compétition samedi, et a applaudi la médaille de bronze de Sandra Laoura, heureux que les Bleus ouvrent la marque dès le premier jour

"Avec toute l'équipe, nous avons pris la route après la cérémonie d'ouverture, et sommes arrivés à La Plagne à 4h du matin. En début d'après-midi, nous avons repris l'entraînement sur la piste. Nous étions un peu fatigués. Mais les descentes se sont bien passées, j'ai eu un bon feeling aux commandes du bob.

La semaine dernière, pendant que nous étions à Sestrière, il était en carrosserie pour être amélioré. Il s'agissait de régler l'attache du châssis qui était un peu trop souple. Nous l'avons donc testé samedi, et ça a l'air positif. Il marche bien. Il nous reste encore une dernière journée de tests, ce dimanche, derniers réglages, et le bob repartira en décoration pour les Jeux.
Pour notre part, nous passerons deux jours à faire du «physique», avec travail de poussée sur un appareil à roulettes, avant de revenir à Sestrière et d'attaquer les Jeux.

Durant toute la journée, nous avons éssayé de nous tenir informés sur ce qui se passait aux Jeux. Nous avons réussi à avoir des informations sur la course de Raphaël Poirée. Nous sommes déçus pour lui, mais je suis sûr qu'il nous montrera bientôt ce dont il est capable. Pareil pour Jason Lamy-Chappuis, qui brillera certainement dans l'épreuve de sprint.

Le soir, je me suis calé devant la TV pour regarder la course de Sandra Laoura. Quel bonheur ! Elle met notre délégation sur les rails. Elle lance notre campagne olympique. Une médaille qui tombe le premier jour, c'est parfait. J'ai même entendu quelques coups de klaxon dans La Plagne, sa station. Je suis ravi pour elle. Et bien sûr, je pense à tous les athlètes français qui vont défendre leurs chances ce dimanche, avec l'espoir qu'ils réussissent, qu'ils nous comblent de joie."

A demain !