Bruno Mingeon Raphaël Poirée Carole Montillet Brian Joubert Doriane Vidal Vincent Vittoz
Le guide de l'athtète
Le guide anti-dopage

Le site du CNOSF
L'actualité >

Jason a l'avenir devant lui

Le 21/02/2006

Jason Lamy-Chapuis, 19 ans, a pris une prometteuse quatrième place dans l'épreuve de sprint du combiné nordique, remportée mardi à Pragelato par l'Autrichien Felix Gottwald devant le Norvégien Magnus H. Moan et l'Allemand Georg Hettich. Il peut déjà penser aux prochains Jeux Olympiques de Vancouver en 2010 et rêver d'un titre olympique qu'il estime «possible».

Deuxième le matin du concours de saut à skis, son point fort, derrière l'Allemand Hettich, le longiligne Jason (64 kg pour 1,77 m) a signé le 29ème temps de l'épreuve de ski de fond, longue de 7,5 km, cédant trop de terrain pour espérer monter sur le podium.

"Il y a tout de même une pointe de déception, car je n'étais pas loin de la médaille. Cela s'est joué dans la dernière bosse où je n'ai pas été capable de suivre Gottwald et Moan quand ils ont accéléré. Je suis pourtant très content de ma quatrième place pour mes premiers JO. Mon objectif était d'entrer dans les dix premiers du sprint, je crois donc avoir largement rempli mon contrat", affirme Jason, né à Missoula (Montana, Etats-Unis), d'une mère américaine et d'un père jurassien, qui a débuté en Coupe du Monde en mars 2004, à Holmenkollen (Norvège).

Son bilan fort honorable (5e par équipes, 11e en individuel, 4e en sprint) des Jeux de Turin donne de l'espoir à Jason qui rêve déjà des prochains JO, en 2010 à Vancouver. «En ski de fond, je vais progresser avec l'âge. Les trois qui sont devant moi aujourd'hui ont 28-29 ans. Ils ont plus de maturité et vont sans doute arrêter avant Vancouver : un titre olympique est donc possible", estime celui que certains ont déjà surnommé 'le Kid de Bois d'Amont'.

Jason, qui s'entraîne au Pôle France de Prémanon, notamment avec Fabrice Guy, le champion olympique d'Albertville 92, « devrait figurer rapidement parmi les meilleurs du circuit mondial après le départ à la retraite de la génération des Gottwald et Ronny Ackermann », n'hésite pas à prédire Nicolas Michaud, le directeur sportif de l'équipe.

Nicolas Bal, l'autre Français, s'est classé 27ème de la compétition (39ème au saut, 8ème en fond).