Bruno Mingeon Raphaël Poirée Carole Montillet Brian Joubert Doriane Vidal Vincent Vittoz
Le guide de l'athtète
Le guide anti-dopage

Le site du CNOSF
L'actualité >

Poirée déçu, Robert heureux

Le 11/02/2006

Avec deux fautes d'entrée au pas de tir, Raphaël Poirée a rapidement vu s'envoler ses espoirs de médaille dans le 20 km des épreuves de biathlon, samedi à San Sicario. Il a terminé 20e de l'épreuve gagnée par l'Allemand Michael Greis devant les Norvégiens Ole Einar Björndalen et Halvard Hannevold, deux anciens champions olympiques de la discipline. Trahi aussi par le vent, Vincent Desfrasne a fini 34e, malgré le troisième meilleur temps à ski, derrière Simon Fourcade (31ème). La bonne surprise est venue de Julien Robert (31 ans), 6ème grâce à un 20 sur 20 parfait au tir, qu'il est le seul à avoir réussi samedi.

Julien Robert (6e, 20/20 au tir) : «Cinq minutes avant mon départ, j'ai su par les entraîneurs que le vent avait changé. Je me suis adapté. On avait réglé pour un vent à droite, mais en arrivant le vent était à gauche. Je suis vraiment heureux pour moi, mais déçu pour les autres. Autant pour le ski, cela peut aider, autant pour le tir, ce n'est jamais facile de partir dans les premiers. Je ne venais pas avec de gros espoirs de médailles pour les épreuves individuelles mais pour le relais. Mais je n'ai rien à regretter.»

Raphaël Poirée (20e) : «Après le premier tir, tout s'est envolé. J'ai essayé de régler. Je ne comprends pas trop ce qui s'est passé. On a l'impression qu'il n'y a pas de vent, mais il y en a. Mais c'est pour tout le monde pareil. Je vais vite récupérer. Le moral est là. Il y a encore quatre courses.»

Vincent Defrasne (34e, 3e temps au ski) : «Je suis déçu pour aujourd'hui, mais je ne vais pas me pleurer dessus. J'ai été mauvais au tir. Je me suis fait avoir par le vent. Il y avait un peu de nervosité. Le matin, j'étais un peu tendu, mais je suppose que c'était pour tout le monde pareil. Je garde espoir pour la suite, car mes jambes sont bonnes et le physique est là.»