Bruno Mingeon Raphaël Poirée Carole Montillet Brian Joubert Doriane Vidal Vincent Vittoz
Le guide de l'athtète
Le guide anti-dopage

Le site du CNOSF
L'actualité >

Environnement : l'engagement de Torino 2006

Le 16/01/2006

Lors d'une conférence de presse organisée le 12 janvier 2006 à Bruxelles, au siège de la Commission Européenne, Valentino Castellani, le Président du TOROC, et Stavros Dimas Commissaire européen à l'Environnement, se sont félicités de l'engagement des organisateurs turinois dans l'application des instruments et règlements communautaires concernant le projet et la réalisation des travaux sur les sites olympiques, notamment le Système de gestion de l'environnement et d'audit environnemental (EMAS) et le système européen de classement écologique.

«Les événements sportifs ont un impact significatif et durable sur l'environnement. La préparation des Jeux de Turin démontre que les organisations peuvent utiliser de façon efficace les lignes directrices et les instruments mis en place par l'Union européenne pour la protection de l'environnement, afin de réduire l'impact sur l'environnement et rendre les citoyens conscients, à travers un événement sportif majeur, de l'importance du développement durable. J'espère que l'expérience de Torino tiendra lieu d'exemple pour tous les organisateurs d'événements sportifs à venir». a déclaré le Commissaire européen Stavros Dimas.

«Le TOROC a collaboré avec la Commission Européenne depuis le début, a souligné pour sa part Valentino Castellani, le président du TOROC. Nous avons compris que les instruments communautaires pour la protection de l'environnement, le système EMAS et le système européen de classement écologique étaient les outils les plus adaptés pour traiter les questions délicates relatives à l'environnement dans le contexte des Jeux Olympiques. Nous les avons adoptés afin d'atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés en matière de développement durable. Mais rien de tout cela n'aurait été possible sans le soutien de la Commission, avec laquelle nous avons étroitement collaboré dans chaque étape de l'organisation des Jeux.»

Source : TOROC