Bruno Mingeon Raphaël Poirée Carole Montillet Brian Joubert Doriane Vidal Vincent Vittoz
Le guide de l'athtète
Le guide anti-dopage

Le site du CNOSF
L'actualité >

La surprise Philippe Cavoret

Le 16/01/2006

Glace

Skeleton

Superbe performance pour Philippe Cavoret, 38 ans, qui représentera la France à Turin en skeleton.
Le 12 janvier, sur la piste de Königssee (Allemagne), il est monté sur le podium de cette étape la Coupe du Monde 2005-2006 : 3e, à 37/100e du Britannique Kristan Brombley et à 38/100e du vainqueur, l'Allemand Sebastian Haupt, sur l'ensemble des deux manches. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait signé pareil résultat. «Il est arrivé pile-poil» a expliqué Philippe Cavoret depuis St-Moritz, où il prépare les championnats d'Europe au programme le week-end prochain. «C'est ce que j'attendais, monter en puissance dans la 2e partie de la saison. Il faut dire que la piste de königssee me convenait, avec une phase de poussée courte, ce qui m'avantage. J'avais fait de bons chronos aux entraînements, cela m'avait mis en confiance, et j'ai ensuite fait deux super manches. Maintenant, après ma victoire à Altenberg en 2003, ma 2e place à La Plagne en 2001, et cette 3e place, je vais pouvoir me construire un petit podium à la maison !». Et surtout, rêver de médaille olympique!




Bobsleigh

En Coupe du Monde à Königsee, Bruno Mingeon n'a pu passer le cap de la première manche en bob à deux (avec Stephane Galbert) le 14 janvier et en bob à quatre (avec Pierre-Alain Menneron, Christophe Fouquet et Stéphane Galbert) le lendemain. Même sanction pour les bobs « France II » menés par Mickaël Serisé.

Résultats des Français à Konigsee

•Bob à deux
25. France 1 (Mingeon/Galbert) Eliminé après la première manche
40. France 2 (Serisé/Rolet) Eliminé après la première manche

•Bob à quatre
21. France 1 (Bruno Mingeon/Christophe Fouquet/Pierre-Alain Menneron/Stéphane Galbert) Eliminé après la première manche
30. France 2 (Mickael Serisé/David Rolet/Alexandre Baehr/Loïc Rubio) Eliminé après la première manche




Neige

Biathlon

Sandrine Bailly, dans le mille
Sandrine Bailly, dans le mille
Après avoir brillé à Oberhof, les biathlètes français ont continué sur leur lancée à Ruhpolding, autre temple allemand de ce sport, devant plus de 20.000 spectateurs. Ainsi, Sandrine Bailly a signé sa plus belle course de la saison sur le sprint 7,5km le 13 janvier, synonyme d'une première victoire individuelle 2005-2006. Comme toujours très rapide sur les skis, la Française a bien ajusté ses tirs, même si une pénalité en tir debout a failli ruiner ses espoirs de victoire.

"Je suis très contente et très surprise aussi: je ne m'attendais pas à m'imposer à Ruhpolding en ayant raté une cible alors que généralement, il faut faire un sans-faute en tir", a expliqué Bailly qui a signé le 14e succès de sa carrière en Coupe du monde. "C'était très serré avec l'Allemande Kati Wilhelm, très palpitant aussi comme fin de course. Je me sens très bien, je sens que tout se met en place avant les jeux Olympiques et je ne me suis pas inquiétée cet hiver, même quand je n'étais pas encore montée sur un podium en individuel", a insisté Sandrine, présentée par l'entraîneur de l'équipe de France, Christian Dumont, comme "capable d'être médaillée sur toutes les distances au programme des JO". Sandrine Bailly a ensuite pris la 4e place de la poursuite le 15 janvier.

De son côté, Raphaël Poirée s'est installé en tête du classement général de la Coupe du Monde, après avoir terminé 4e du sprint le 14 janvier, et 2e de la poursuite le lendemain. Sur cette course, solide leader malgré déjà deux fautes au tir, le Français a sorti une ultime balle lors de la dernière session, a dû effectuer une pénalité, a vu revenir sur lui l'Allemand Michael Rösch qui l'a finalement devancé de 1/10e de seconde sur la ligne d'arrivée. "Il est en train de revenir au plus haut niveau; je l'avais déjà senti à Oberhof la semaine précédente, c'est confirmé à Ruhpolding", a déclaré Jean-Pierre Amat, champion olympique de tir à la carabine, entraîneur chargé du tir et proche de Poirée.

Résultats des Français à Ruhpolding (Allemagne.

•Relais 4x6km dames (11/01)
4.France (Delphyne Peretto, Sylvie Becaert, Florence Baverel-Robert, Sandrine Bailly)

•Relais 4x7,5km hommes (12/01)
4.France (Ferréol Cannard, Vincent Defrasne, Julien Robert, Raphaël Poirée)

•Sprint 7,5km dames (13/01)
1.Sandrine Bailly
12.Florence Baverel-Robert
36.Pauline Jacquin
40.Sylvie Becaert
44.Delphyne Peretto
45.Christelle Gros

•Sprint 10km hommes (14/01)
4.Raphaël Poirée
10.Vincent Defrasne
38.Alexandre Aubert
40.Ferréol Cannard
52.Simon Fourcade
60.Lionel Grebot

•Poursuite 10km dames (15/01)
4.Sandrine Bailly
17.Sylvie Becaert
22.Florence Baverel-Robert
24.Christelle Gros
25.Pauline Jacquin

•Poursuite 12,5km hommes (15/01)
2.Raphaël Poirée
8.Vincent Defrasne
31.Alexandre Aubert
33.Ferréol Cannard
45.Simon Fourcade
49.Lionel Grebot




Surf des neiges

Julie Pomagalski
Julie Pomagalski
Des satisfactions et de l'inquiétude après l'étape de Coupe du Monde à Kronplatz (Italie) ce week-end. Satisfactions avec les podiums obtenus par Julie Pomagalski, 2e du géant parallèle, Karine Ruby, 2e du snowboard-cross dames, Paul-Henri Delerue, 4e du snowboard-cross hommes, et Nicolas Huet, 7e du géant parallèle. Une inquiétude avec Xavier De Le Rue, leader français du snowboard-cross, qui s'est blessé le 13 janvier en chutant lors de la seconde manche de qualification après avoir remporté la première. Les examens passés à Lyon au retour de Kronplatz ont révélé une "petite fracture de la malléole interne de la jambe gauche". Xavier De Le Rue sera plâtré durant trois semaines, pourra commencer sa rééducation dans quelques jours, et devrait sans problème être opérationnel pour la compétition olympique du 16 février prochain.

« La blessure de «Xav'», c'est embêtant. Cela a rejailli sur nos résultats» expliquait à Kronplatz Luc Faye, directeur des équipes de France de surf des neiges. «Son frère Paul-Henri est allé en finale, il a terminé 4e car il s'est mis dehors pour éviter un concurrent qui était tombé devant lui. Pour Karine, il y a peut-être le petit regret qu'elle n'ait pas gagné. En tout cas, elle est là et bien là. Julie signe un super résultat au bon moment en parallèle. A force d'enchaîner les courses (Julie Pomagalski dispute également le snowboard-cross) en ce mois de janvier, elle commençait à fatiguer et était en quête d'un podium. Celui là tombe au bon moment ! Quant à Nicolas Huet, cette 7e place, il en avait besoin pour se relancer».

Résultats des Français à Kronplatz (Italie)

•Snowboard-cross dames (14/01)
2.Karine Ruby
7.Diane Thermoz-Liaudy
11.Julie Pomagalski
12.Morgane Fleury
Eliminées en qualification :
17.Marie Laissus
27.Océane Pozzo
28.Lucie Gheno

•Snowboard-Cross hommes (14/01)
4.Paul-Henri De Le Rue
21.Ludovic Guillot-Diat
23.Guillaume Sachot
Blessé en qualifications :
30.Xavier De Le Rue
Eliminés en qualifications :
35.Pierre Vaultier
30.Vincent Valéry
44.Sylvain Duclos

•Géant parallèle dames (15/01)
2.Julie Pomagalski
15.Isabelle Blanc
Eliminées en qualification :
25.Nathalie Desmares
30.Florine Valdenaire

•Géant parallèle hommes (15/01)
7.Nicolas Huet
12.Mathieu Bozzetto
Eliminés en qualifications :
20.Sylvain Dufour
41.Charlie Cosnier




Ski de fond

Emmanuel Jonnier, 4e, Alexandre Rousselet, 8e, et Vincent Vittoz, 9e du 30 km «mass start» (départ en ligne) style libre, ont signé le 14 janvier à Val di Fiemme le meilleur résultat collectif de l'équipe de France dans une épreuve de Coupe du monde. "Le groupe masculin progresse bien: fin décembre, il y avait trois Français dans le top 15, maintenant trois dans le top 10, c'est très intéressant comme progression", a souligné Jean-Pierre Burdet, directeur des équipes de France.

Emmanuel Jonnier a signé le meilleur résultat de sa carrière avec cette 4e place à 8/10e du podium. "On montre qu'il n'y a pas que Vincent (Vittoz): le groupe est solide et peut faire quelque chose de bien à Turin", a ajouté Jean-Pierre Burdet.
Vincent Vittoz s'est contenté du 9e rang, payant le prix d'une chute à un kilomètre de l'arrivée alors qu'il lançait une attaque dans une montée. Selon Jean-Pierre Burdet, la configuration actuelle est "idéale" à l'approche des Jeux : "On est au pied du podium, on n'a pas de pression et cette place de 4e de Jonnier est très motivante. On ne pouvait pas mieux aborder Turin".
Les Français se sont donc élancés en favoris du relais 4x10km le 15 janvier, mais le 2e relayeur, en style classique, Christophe Perillat, a payé le prix d'une grosse fatigue et l'équipe a terminé au 9e rang.

Du côté des filles, 6e du relais 4x5km, le patron de l'équipe de France a souligné la 5e place de Karine Philippot la veille dans l'épreuve de mass start (15 km) : "C'était pour elle un test important: aux JO, elle devrait être plus à l'aise sur le 30 km que sur 15 km et derrière les intouchables de devant, tout est possible", a estimé Jean-Pierre Burdet.

Résultats des Français à Val Di Fiemme

•15km libre «mass start » dames (14/01)
5.Karine Philippot
19.Aurélie Perrillat

30km libre « mass start » hommes (15/01)
4.Emmanuel Jonnier
8.Alexandre Rousselet
9.Vincent Vittoz
26.Jean-Marc Gaillard

•Relais 4x5km dames (15/01)
6.France (Karine Philippot, Aurélie Perrillat, Cécile Storti, Emilie Vina)

•Relais 4x10km hommes (15/01)
9.France (Alexandre Rousselet, Christophe Perrillat, Vincent Vittoz, Emmanuel Jonnier).




Ski alpin

Pierre-Emmanuel Dalcin, 23e de la descente de Wengen
Pierre-Emmanuel Dalcin, 23e de la descente de Wengen
Encore un week-end difficile pour les Français, à Wengen (hommes) et à Bad Kleinkichheim (dames). La lumière aurait pu venir du slalom messieurs le 15 janvier, avec Jean-Pierre Vidal 6e après la 1ère manche, et lancé pour réaliser un très gros coup sur le second tracé. Un podium, voir la victoire. Il est malheureusement parti à la faute sur un changement de pente en vue de l'arrivée, s'est rétabli miraculeusement et s'est classé 9e au final.
«J'allais très vite sur le second parcours quand j'ai commis la grosse faute. J'ai pu éviter la sortie mais je n'avais plus assez de vitesse pour enchaîner les six dernières portes. Le second tracé était plus technique, avec des mouvements de terrain. Il fallait être juste de haut en bas. Ce résultat me rassure pour la suite. Il reste encore deux super-courses à faire (Kitzbühel et Schladming) avant les jeux Olympiques." A commenté « Jipé ». Dans cette discipline, l'Italien Giorgio Rocca reste invaincu cette saison : 5 slaloms, 5 victoires.

Pour le reste, c'est encore en slalom que Jean-Baptiste Grange et Pierrick Bourgeat ont brillé dans la 2e partie du «Super Combiné» disputé le 13 janvier, en signant respectivement le meilleur et le 3e chrono de cette manche unique. Leur résultats en descente un peu plus tôt ne leur ont pas permis de faire mieux que 8e (Bourgeat) et 13e (Grange).
Dans les épreuves de vitesse, chez les hommes (qui «se mettent trop de pression» dit leur entraîneur Mauro Cornaz), comme chez les dames, les résultats restent décevants. Pierre-Emmanuel Dalcin, 23e à Wengen à près de 4 secondes du vainqueur Daron Rahlves (USA), et Ingrid Jacquemod, 15e de la première descente de Bad Kleikirchheim le 13 janvier et 14e du Super-G le surlendemain, ayant obtenu les meilleurs résultats du camp tricolore.

Résultats des Françaises à Bad Kleinkichheim (Autriche)

•Descente 1 (13/01)
15.Ingrid Jacquemod
25.Carole Montillet-Carles
43.Marie Marchand-Arvier
44.Marion Rolland
47.Julie Duvillard

•Descente 2 (14/01)
23.Carole Montillet-Carles
25.Ingrid Jacquemod
37.Marie Marchand-Arvier
39.Julie Duvillard
44.Marion Rolland

•Super-G (15/01)
14.Ingrid Jacquemod
33.Marie Marchand-Arvier
34.Carole Montillet-Carles
37.Julie Duvillard
40.Marion Rolland

Résultats des Français à Wengen (Suisse)

•Super-Combiné (13/01)
8.Pierrick Bourgeat
13.Jean-Baptiste Grange
24.Adrien Théaux
26.Pierre Paquin

•Descente (14/01)
23.Pierre-Emmanuel Dalcin
25.Marc Bottolier-Lasquin
34.Yannick Bertrand
35.Antoine Dénériaz
43.Sébastien Fournier-Bidoz
49.Guillermo Fayed

•Slalom (15/01)
9.Jean-Pierre Vidal
12.Stéphane Tissot
Abandon 2e manche : Pierrick Bourgeat




Combiné nordique

Jason Lamy-Chappuis prépare les Jeux Olympiques de la meilleure façon qui soit en signant encore un excellent résultat : 5e du HS134/10km de Val Di Fiemme le 14 janvier. Il était 4e après le saut (avec deux bonds à 123 et 129,5m) et a signé le 13e chrono de la course de fond, son compatriote Sébastien Lacroix, 24e au final, réussissant lui le 6e temps sur les skis.
Le lendemain, sur le sprint 7,5 km, Lamy-Chappuis a été un peu moins bon en saut (10e), ce qui lui a juste permis de limiter la casse en ski de fond pour terminer à la même place (10e) au final.

Résultats des Français à Val Di fiemme

•HS134/10km mass start (14/01)
5.Jason Lamy-Chappuis
24.Sébstien Lacroix

•HS134/sprint 7,5km (15/01)
10.Jason Lamy-Chappuis
29.Sébastien Lacroix




Saut à ski

David Lazzaroni et Emmanuel Chedal ont passé le cap des qualifications à Kulm (Autriche) lors des championnats du monde de vol a ski sur le tremplin HS180. David Lazzaroni a même fait mieux, accédant au tour final et à ses quatre sauts. Il s'est classé 29e. Emmanuel Chedal, qui n'a pas dépassé le premier tour de la compétition, a fini 40e.




Ski acrobatique

Marie Jouval a raté de peu sa présélection en équipe de France pour les Jeux de Turin (il faut finir une fois dans les 12 premiers cet hiver) en se classant 14e de l'épreuve de bosses nocturne de Deer Valley (USA) le 13 janvier. Même mésaventure pour le sauteur Nicoals Meda, 14e sur le tremplin olympique de 2002 le 14 janvier, après s'est classé 25e d'une première compétition la veille.
Le meilleur résultat français en bosses à Deer Valley a été signé par Guilbaut Colas, qui est pour sa part déjà sélectionnable, et s'est classé 13e.

Résultats des Français à Deer Valley (USA)

•Bosses dames (13/01)
14.Marie Jouval

•Bosses hommes (13/01)
13.Guilbaut Colas
17.Grégoire Dufosse
18.Anthony Benna
27.Ludovic Didier
30.Silvan Palazot

•Saut hommes 1 (13/01)
25.Nicolas Meda
30.Nicolas Thépaut
36.Aurélien Lohrer

•Saut hommes 2 (14/01)
14.Nicolas Meda
22.Aurélien Lohrer
30.Nicolas Thépaut