Bruno Mingeon Raphaël Poirée Carole Montillet Brian Joubert Doriane Vidal Vincent Vittoz
Le guide de l'athtète
Le guide anti-dopage

Le site du CNOSF
L'actualité >

Paralympiques: Les Français n'ont rien laissé au hasard

Le 14/11/2005

Plus de 40 personnes composeront la délégation française, comprenant les athlètes, les guides, les cadres techniques, médicaux et administratifs de l'équipe de France Paralympique, qui participera aux Jeux d'hiver, du 10 au 19 mars prochain à Turin et à Sestrière.
Photo : Alain Margerettaz, argent et bronze en ski de fond à Salt Lake City en 2002

Le Chef de la Délégation sera André Auberger, Président du Comité Paralympique Français et de la Fédération Française Handisport, et le Chef de Mission, Bernard Courbariaux, membre du Comité Directeur de la FFH et déjà Chef de mission aux Jeux de Nagano en 1998.

Entre 22 et 28 athlètes seront du voyage et sélectionnés en équipe de France Paralympique pour les épreuves de ski alpin et de ski nordique (ski de fond et biathlon). La France n'engagera pas de représentants dans les deux autres disciplines du programme paralympique, le hockey sur luge et le curling en fauteuil. La sélection définitive sera dévoilée fin janvier 2006, ainsi que le nom de l'athlète désigné comme capitaine et porte drapeau de la Délégation tricolore.

En stage tous les mois
D'ici à mars 2006, les équipes de France se retrouveront en stage de préparation paralympique tous les mois. Elles participeront également aux différents circuits de Coupe du Monde et Coupe d'Europe cette saison, afin d'augmenter le nombre de confrontations internationales, notamment avec les skieurs de nations non-européennes, moins connus des tricolores.

Jean-Marie Frichet, Directeur Technique Fédéral du ski alpin, précise que "la préparation paralympique a commencé lors de la saison 2004-2005, car pour pouvoir participer aux Jeux, il faut rentrer dans la "ranking list"; nous avons axé notre préparation sur la Coupe du Monde l'année passée, et cette saison la priorité est donnée aux stages d'entraînements et aux courses Coupes d'Europe, plus près de chez nous et moins éprouvantes en déplacement."

Pascale Casanova et son guide Michäel Génin, médaille d'or en 2002
Pascale Casanova et son guide Michäel Génin, médaille d'or en 2002
Trois catégories seront présentes : non voyants, debouts et fauteuils. Il y aura trois podiums pour les femmes et trois podiums pour les hommes.

"Chez les filles, Pascale Casanova et Solène Jambaqué seront les plus grandes chances de médailles, estime Jean-Marie Frichet. Chez les messieurs, Nicolas Béréjny, Romain Riboud, Yohann Taberley, Denis Barbet et Lionel Brun pourraient être bien placés. Mais la liste n'est pas arrêtée, personne ne sait aujourd'hui de quoi seront faits les effectifs. Le risque actuel est la distraction : les coureurs ne doivent pas trop se disperser et rester concentrés sur l'objectif des Jeux".


En ce qui concerne le ski nordique, Yves Maréchal, le DTF, et les athlètes, sont partis de loin : "la préparation a débuté dès la fin des Jeux de Salt Lake City. Nous avons modifié, cherché, déplacé nos plans d'entraînements; il faut essayer de suivre l'évolution de nos disciplines, découvrir, comprendre, conseiller les athlètes, trouver et former l'encadrement , etc. Pour les derniers préparatifs, après avoir rencontré les skieurs valides, nous avons apporté une nouvelle gestion de notre entraînement, en particulier sur les phases de récupération. Durant ces quatre années, nous avons aussi travaillé sur une préparation en altitude, car nous savions que ce problème allait se poser pour Turin (le Village paralympique se situe à 1900-2000m d'altitude)."

«Entre 6 et 14 médailles»
Yves Maréchal est raisonnablement optimiste en évoquant les chances françaises en Italie : "l'équipe est "bosseuse". Les skieurs se sont vraiment tous bien investis. Le soutien de la FFH nous a permis de fournir du matériel spécifique pour les entraînements (carabines). J'espère que tout le travail effectué paiera et que nous obtiendrons entre 6 et 14 médailles !
En revanche, Je n'ai pas toujours pu regrouper tout le monde lors des stages (indisponibilité des athlètes et des guides due au travail), ce qui est difficile à gérer pour créer une bonne cohésion de groupe"
, regrette-t-il toutefois.

Pour suivre l'équipe de France paralympique à Turin :
www.handisport.org
Le site officiel des Jeux Paralympiques (en anglais ou en italien) :
www.paralympicgames.torino2006.org