Bruno Mingeon Raphaël Poirée Carole Montillet Brian Joubert Doriane Vidal Vincent Vittoz
Le guide de l'athtète
Le guide anti-dopage

Le site du CNOSF
L'actualité >

Doriane Vidal a fait le maximum

Le 13/02/2006

Doriane Vidal, triple championne du monde et vice-championne olympique du half pipe à Salt Lake City il y a quatre ans, s'est classée 8e de la finale remportée par l'Américaine Hannah Tetter devant sa compatriote Gretchen Bleiler et la Norvégienne Kjersti Buaas. Sophie Rodriguez et Cécile Alzina ont pour leur part été éliminées après la 2e manche de qualifications.

Lors de son premier «run» en finale, Doriane Vidal avait passé un «900» en mettant la main à la réception, puis avait tenté son «hakon flip» (un saut tête en bas), la figure qui lui aurait permis de viser le podium, mais avait chuté, et c'était de toute façon trop tard puisqu'elle avait déjà franchi la ligne rouge marquant la fin du "pipe".

En 6e position au moment de s'élancer dans la 2e manche, la Française n'a pas retenté cette figure. Elle a toutefois réalisé une très belle descente dans le temi-tube de neige de Bardonecchia, ponctuée par un «900» et un «720» parfaitement exécutés, mais a manqué de vitesse sur la fin pour tenter de faire mieux. "Je n'ai pas fait le «hakon», car je n'avais pas envie de tomber. Mon entraîneur, Jean-Philippe Garcia, m'a dit ‘si tu le sens, fais le, mais si tu ne le sens pas, évites, finis debout sur ta planche.
C'est normal que je n'ai pas été bien été notée. J'ai fait un beau run et j'accepte le jugement. Je n'étais pas super confiante. Je ne voulais pas faire n'importe quoi, ce n'est que ce matin à l'entraînement avant la compétition que j'ai pu passer le Hakon flip pour la première fois de la semaine. Vu les conditions d'entraînement qu'on a eues cette semaine, avec un pipe glacé, je trouve que ce que j'ai fait est bien."


A 29 ans, et avec un magnifique palmarès, Doriane Vidal s'apprète à passer à autre chose. "J'arrête aujourd'hui les compétitions FIS (de la Fédération internationale de ski) et les JO, mais je vais continuer chez les pros, et puis je vais faire du freeride, des photos, des vidéos, des déposes en hélico. L'an prochain par exemple, je dois faire les X-Games et l'US Open. Mais j'arrête la compétition parce que je n'ai plus la motivation. Les JO m'ont donné une motivation, mais maintenant il est temps d'arrêter."

Les épreuves de half pipe sont terminées à Bardonecchia. Au final, deux français ont disputé la finale (Gary Zebrowski, 6e et donc Doriane Vidal, 8e), tandis que Mathieu Crépel, Cécile Alzina et Sophie Rodriguez se sont arrétés en qualifications. Cette dernière a d'ailleurs été la "meilleure" des éliminées, c'est à dire qu'elle s'est classée 13e, 12 concurrentes entrant en finale. Les Etats-Unis remportent les deux titres.

Pour Luc Faye, directeur de l'équipe de France de snowboard, "Doriane a fait son maximum et n'a rien à se reprocher. Elle aurait pu avoir de meilleures notes sur son 2e run. Nous constatons que le niveau général a monté. Il faut dire que les Américains s'entraînent toute l'année dans des super 'pipes' et nous n'avons pas cette chance. Nous avons peu-être mal évalué les changements dans la hiérarchie mondiale, mais c'est normal dans la mesure où les athlètes ne sont pratiquement jamais réunis en même temps dans les compétitions. Là, tout le monde était présent. On a vu"

Place maintenant au snowboard-cross, le 16 pour les hommes et le 17 pour les dames, discipline dans laquelle l'équipe de France nourrit de légitimes ambitions.