Bruno Mingeon Raphaël Poirée Carole Montillet Brian Joubert Doriane Vidal Vincent Vittoz
Le guide de l'athtète
Le guide anti-dopage

Le site du CNOSF
L'actualité >

Karine Philippot pense à l'exploit

La fondeuse mulhousienne Karine Philippot aimerait conclure ses troisièmes Jeux Olympiques consécutifs par une belle performance sur le 30 km départ groupé, course de clôture pour les femmes, ce vendredi 24 février à partir de 11h30, sur la piste de Pragelato.

Sélectionnée en équipe de France aux JO 1998 de Nagano, où elle s'était classée 8ème du 15 km mass start, et en 2002 aux Jeux de Salt Lake City (18ème place en poursuite), la skieuse de l'Ecole Militaire de Haute Montagne de Markstein Ranspach a terminé cette fois 9ème du relais 4 x 5 km, et 20ème du 15 km (7,5 km classique + 7,5 km poursuite) .

Enthousiasmée, comme toute la délégation tricolore, par la première médaille de l'histoire du fond français remportée magnifiquement mercredi par l'inattendu Roddy Darragon (22 ans), le benjamin de l'équipe, Karine, jeune doyenne de 31 ans, rêve aussi de surprise, pour ce qu'elle appelle «sa course».

Mais sa tâche sera rude dans une épreuve logiquement promise à l'Estonienne Kristina Smigun, déjà double médaillée d'or, en poursuite et sur 10 km classique, qui veut tripler dans l'épreuve reine. L'Allemande Claudia Kuenzel, doublement argentée (relais et sprint), la Russe Julija Tchepalova et la Tchèque Katerina Neumannova devraient aussi participer à la lutte pour les médailles.
Elodie Bourgeois-Pin sera la seconde représentante tricolore dans cet ultime rendez-vous des fondeuses.