Bruno Mingeon Raphaël Poirée Carole Montillet Brian Joubert Doriane Vidal Vincent Vittoz
Le guide de l'athtète
Le guide anti-dopage

Le site du CNOSF
L'actualité >

Des géantistes ambitieux

Le 19/02/2006

Thomas Fanara
Thomas Fanara
Thomas Fanara, Joël Chenal, Raphaël Burtin et Gauthier de Tessières tenteront lundi de tirer leur épingle du jeu dans le géant olympique, sur la belle et exigeante piste « Sises » de Sestriere. En panne de podiums cette saison, avec au mieux, la 5e place obtenue par Fanara à Adelboden le 7 janvier dernier, les géantistes français comptent bien profiter de l'occasion pour réaliser une belle performance collective.

C'est avec un véritable esprit combatif, et en mémoire de leur entraîneur piémontais Severino Bottero décédé sur la route le 2 janvier dernier, que les géantistes français vont tenter lundi de réaliser une belle performances dans le géant olympique. La France n'a pas enregistré de victoire dans cette discipline depuis Frédéric Covili à Alta Badia, en Coupe du Monde, le 16 décembre 2001. Médaillé de bronze mondial la même année, vainqueur de la Coupe du Monde de géant 2002, le skieur des Ménuires a ensuite enchaîné les blessures, et n'a pu retrouver le même niveau. Au point qu'il n'est pas présent aux Jeux, après qu'une épreuve de sélection interne eut été disputée à Vars la semaine dernière, lors du stage terminal des géantistes.

"J'aurais aimé que Fred soit aux Jeux. Mais il revient de deux blessures aux genoux et, cette saison, il n'avait terminé qu'une seule fois dans les 30 premiers", a indiqué Gilles Brenier, directeur de l'équipe de France masculine. "Le stage a duré trois jours et les géantistes se sont entraînés sur une piste arrosée, comme celle des Jeux à Sestrieres", a-t-il ajouté.

Le groupe France sera composé de Joël Chenal, Raphaël Burtin, Gauthier De Tessières et Thomas Fanara. Leur classement mondial, qui ne les situe pas dans le «premier groupe », (les 15 meilleurs mondiaux) détermine leur ordre de départ en première manche, lundi à partir de 9h30 : n°20 Chenal, n°23 Fanara, n°24 Burtin, n°29 De Tessières. Les favoris seront déjà passés (les Autrichiens Raich et Maier, les Américains Rahlves et Miller, les Italiens Blardone et Simoncelli, le Suédois Nyberg, le Finlandais Pallander, le Norvégien Svindal), et l'idéal, dans une course qui compte 82 engagés, serait que les Bleus entrent tous dans le top 30 pour la 2e manche. Où tout sera possible.

Joël Chenal
Joël Chenal
Le plus âgé du groupe, «Jo» Chenal, 32 ans, a le palmarès le plus fourni (dernier podium à Alta Badia en 2003, dernière victoire au même endroit en 1999). Il est également celui qui détient le meilleur résultat en date du Géant français (4e à Sölden le 24 octobre 2004).

Le skieur le plus en forme de la saison est Thomas Fanara, 24 ans. Il doit sa sélection pour les Jeux à son excellent résultat à Adelboden le 7 janvier dernier : parti avec le dossard N°48, il s'était classé 5e. «J'ai envie de me donner à 110 % par rapport à moi-même. Je suis là pour faire d'une pierre deux coups. Si on n'est là que pour apprendre, on met un frein à l'objectif».
A 24 ans, le skieur de Praz-sur-Arly fait figure de locomotive. "Avec Thomas, on se tire bien la bourre. C'est mon point de repère", souligne Joël Chenal, "il y a une force du groupe, d'esprit collectif. Cela va être une épreuve ouverte. La piste Sises est exigeante et longue", note-t-il.

Alors pourquoi ne pas réussir une belle performance collective ?