Bruno Mingeon Raphaël Poirée Carole Montillet Brian Joubert Doriane Vidal Vincent Vittoz
Le guide de l'athtète
Le guide anti-dopage

Le site du CNOSF
L'actualité >

Vincent Vittoz termine l'année en beauté

Le 02/01/2006

Panorama des résultats français, semaine du 26 décembre 2005 au 1er janvier 2006

Ski de fond

Le circuit de Nove Mesto, en république Tchèque, réussit décidément très bien à Vincent Vittoz, N°1 français du ski de fond. C'est là qu'il a démarré 2005 par une victoire sur le 15km libre, et c'est là qu'il a fini l'année en apothéose, samedi 31 décembre, en s'imposant à nouveau sur la distance et dans le style (le «skating») de sa prédilection. En 38 minutes et 3 secondes,, Vittoz a devancé le Tchèque Lukas Bauer de 8 secondes et l'Autrichien Christian Hoffmann de 36 secondes.

C'est la 5e victoire du fondeur de La Clusaz en Coupe du Monde. Parti avec le dossard 71, l'un des derniers de la compétition, Vincent Vittoz, champion du monde de poursuite 2005 et deuxième du classement général de la Coupe du monde 2004-05, est parti à son habitude un peu plus lentement que ses adversaires et notamment le Tchèque Bauer et l'Italien Pietro Piller Cottrer. A partir du 10 km, Vittoz a pris l'avantage sur Bauer (dossard 55), et creusait l'écart pour couper la ligne d'arrivée avec une marge confortable.

Au classement général de la Coupe du monde, Vittoz a réalisé une excellente opération puisqu'il occupe désormais le 3e place avec 339 points. La dernière compétition de l'année 2005 a souri aux Français: outre Vittoz, Emmanuel Jonnier a signé le meilleur résultat de sa carrière en prenant la 5e place, Jean-Marc Gaillard s'est classé 17e, tandis que dans le 10 km style libre dames disputée plus tôt, Karine Philippot a pris la 7e place, son meilleur résultat de la saison.

"Pour Vincent comme pour nous, l'encadrement de l'équipe de France, cette victoire est la continuation d'un processus entamé depuis plusieurs années: ce n'est pas un aboutissement a expliqué Jean-Pierre Burdet, directeur des équipes de France de ski de fond, "mais attention, cette victoire nous fait très plaisir, car elle montre que Vincent est désormais le patron en skating (style libre) sur le circuit mondial. Il fait ce qu'il veut ou presque dans sa spécialité. Depuis le début de la saison, il avait "fait" des podiums (deux fois 2e à Kuusamo en Finlande et à Canmore au Canada) et il montre à chaque course que c'est lui le grand patron. Concernant les résultats de nos autres athlètes, on peut espérer faire quelque chose en relais: à l'image de la victoire de Vincent ce samedi, ces résultats du collectif sont une continuation. Depuis huit ans, on monte en puissance, après Nagano (en 1998), on était 13e au classement par nation, on doit être à la 5e ou 6e place maintenant. Nos athlètes ont de plus en plus confiance en eux"




Ski alpin

Pierre-Emmanuel Dalcin en action sur la Stelvio
Pierre-Emmanuel Dalcin en action sur la Stelvio
Superbe et effrayant spectacle sur «Stelvio» de Bormio, pour la 5e descente de la saison le 29 décembre. Et à l'arrivée, très bonne performance de Pierre-Emmanuel Dalcin, 7e à 66/100e du vainqueur, l'Américain Daron Rahlves. C'est le meilleur résultat de Dalcin depuis sa 2e place dans le Super-G de Garmisch en février 2004 et concernant la descente, tout simplement le meilleur classement qu'il ait jamais obtenu en Coupe du Monde! Une descente emmaillée de chutes, d'interruptions et autres frayeurs, comme par exemple pour le Suisse Tobias Grünenfelder qui s'est classé 3e en franchissant la ligne d'arrivée sur le dos après s'être affaissé à plus de 100km/h à la reception du dernier saut. Yannick Bertrand s'est classé 16e, Antoine Dénériaz 20e, Marc Bottolier-Lasquin 40e, Alexandre Bouillot 47e, Claude Crétier 48e, et Sébastien Fournier-Bidoz a chuté.

Laure Péquegnot monte en puissance
Laure Péquegnot monte en puissance
Du côté des dames, à Lienz, Laure Péquegnot a confirmé son bon début de saison en prenant la 7e place du slalom remporté le 29 décembre par l'Autrichienne Marlies Schild. Sur les deux manches, la vice-championne olympique 2002 a signé d'excellents chronos partiels mais a eu du mal a terminer ses parcours. Elle retrouve en tout cas petit à petit le niveau qui lui avait permis de remporter la Coupe du Monde de la spécialité en 2002, de bon augure à un peu plus d'un mois des Jeux de Turin. Belles performances aussi pour Vanessa Vidal et Anne-Sophie Barthet, parties avec des dossards élevés et qui sont parvenues à entrer dans le « Top 30 » pour la 2e manche, améliorant leur classement pour terminer respectivement 16e et 19e.

Toujours à Lienz, aucune française n'est à l'arrivée du Géant disputé le 28 décembre, la meilleure d'entre-elles, Ingrid Jacquemod, s'étant blessée au genou gauche à l'entraînement, la veille de la course. Plus de peur que de mal pour la skieuse de Val d'Isère : elle ne souffre que d'un hématome qui l'éloignera toutefois des pistes pour deux à trois semaines.




Combiné Nordique

Jason Lamy-Chapppuis, 19 ans
Jason Lamy-Chapppuis, 19 ans
Jason-Lamy Chappuis ne quitte pas le « top 15 » de toutes les courses de Coupe du Monde depuis le début de la saison. Après le premier podium de sa jeune carrière, une 3e place remportée à Ramsau le 18 décembre, Jason s'est classé 12e à Oberhof la veille de la Saint-Sylvestre.

La qualité de ses sauts lui permet désormais de s'élancer avec les meilleurs en fond, et comme il l'explique «cela donne des ailes !». Il occupe le 9e rang de la Coupe du Monde 2005-2006 dont le leader est le finlandais Hannu Manninen.

A Oberhof, Maxime Laheurte s'est classé 38e, François Braud 40e et Sébastien Lacroix 42e.





Saut à ski

Seul français engagé à Obertsdorf pour la première étape de la prestigieuse tournée des quatre tremplins le 29 décembre, puis rejoint par Emmanuel Chedal et Vincent Descombes le 1er janvier à Garmisch, David Lazzaroni a à chaque fois passé le cap des qualifications, est donc parvenu en finale mais n'a pu dépasser la première rotation. Il s'est classé 47e à Oberstdorf et 37e à Garmisch. La tournée se pousuit le 4 janvier à Bichofshofen et se termine le 6 à Innsbruck.




Biathlon

Belle fin d'année pour Sandrine Bailly
Belle fin d'année pour Sandrine Bailly
Entre les Coupes du monde d'Osrblie mi-décembre, et d'Oberhof, à partir du 3 janvier, Sandrine Bailly et Vincent Defrasne se sont bien amusés. Ils ont tout d'abord participé aux championnats d'Italie sur le site olympique de San Sicario, bon test à un peu plus d'un mois des Jeux, puisque Sandrine a remporté le sprint et la poursuite tandis que Vincent s'est classé 4e en sprint et 2e en poursuite.

Ils ont poursuivi par un véritable show, le 30 décembre, devant 52.00 spectateurs dans le stade du club de football Shalke 04 à Gelsenkirchen à l'occasion de la «World team cup», une épreuve en duo homme-femme, et sont montés sur la 3e marche du podium. La compétition a été remportée par le tandem norvégien Linda Tjörhom/Ole Einar Björndalen devant les Russes Olga Zaitseva/Sergei Rozhkov, nos tricolores terminant à 1'13'' des vainqueurs.