Bruno Mingeon Raphaël Poirée Carole Montillet Brian Joubert Doriane Vidal Vincent Vittoz
Le guide de l'athtète
Le guide anti-dopage

Le site du CNOSF
L'actualité >

Trois questions à Michel Vial (Chef de mission)

Le 02/11/2005

Quel est l'objectif de la manifestation J-100 ?

Avant chaque échéance olympique, le CNOSF a pris comme habitude de choisir cette date référence.
Turin n'échappe pas à la tradition. A un peu plus de trois mois des Jeux, J-100 nous permet de nous retrouver avec les athlètes susceptibles d'y aller, de présenter à la presse le dispositif mis en place par le CNOSF pour offrir les meilleurs conditions aux sportifs et à leur encadrement, expliquer rapidement les moyens mis en œuvre, dévoiler les tenues officielles; pour les fédérations des Sports de Glace et de Ski, l'opportunité de décrire leurs dispositifs, et également, d'entrer dans les détails sur ces Jeux et leur particularité

Quelle est cette particularité ?

C'est l'éclatement des sites. Elle n'est pas nouvelle, puisque nous avons vécu une situation similaire, par exemple à Albertville en 1992 ou à Nagano en 1998. Mais elle est accentuée à Turin, à travers notamment ces trois villages olympiques, ce qui est une nouveauté. Les sports de glace au village de Turin, les sports de neige à Sestrière et à Bardonecchia. Il n'y aura pas un seul lieu de vie mais plusieurs. Chaque site revendique la symbolique olympique. Dans le dispositif du comité organisateur (TOROC), la remise des récompenses sur la place des médailles à Turin aura un caractère solennel. Sur les sites de compétition, elle aura une saveur différente. Mais ce sera toujours la même émotion. Cela nous obligera à être sur tous les fronts ! Nous acceptons bien volontiers cette contrainte. Si on doit voir nos athlètes monter sur les podiums en plusieurs endroits, ce ne sera que du plaisir.

Qu'attendez-vous de l'équipe de France à Turin ?

La saison des sports d'hiver ne fait que commencer. Je ne peux pas faire de pronostic, mais j'espère, en tant qu'amoureux du sport, que les athlètes des fédérations des sports de glace et de ski seront à la hauteur, qu'ils feront mieux qu'à Salt Lake City, ou nous avions établi notre record pour des Jeux d'hiver : 11 médailles.
Qu'ils préparent sereinement cette formidable échéance pour leurs carrières, et je suis certain qu'ils s'éclateront et nous surprendront agréablement durant les 15 jours de compétition.