Bruno Mingeon Raphaël Poirée Carole Montillet Brian Joubert Doriane Vidal Vincent Vittoz
Le guide de l'athtète
Le guide anti-dopage

Le site du CNOSF
L'actualité >

Jean-Pierre Vidal montre la voie

Le 23/01/2006

Neige

Ski alpin

Il l'avait annoncé, il l'a fait ! Jean-Pierre Vidal s'impose dans le slalom de Kitzbühel, en bas de la redoutable «Ganslern» le 22 janvier et collectionne les premières
-Première victoire française en ski alpin de l'hiver
-Première victoire en slalom depuis... Jean-Pierre Vidal à Kranjska Gora en décembre 2001
-Premère victoire à Kitzbühel depuis... son cousin Jean-Noël Augert en 1973 (slalom) et Luc Alphand en 1997 (descente)
-Première défaite de l'Italien Giorgio Rocca, vainqueur de tous les slaloms de Coupe du Monde (cinq) disputés depuis le début de la saison.

«Jipé» ne s'était pas imposé depuis son titre olympique des Jeux de Salt Lake City, à Deer Valley le 23 février 2002. Depuis le début de l'hiver, il montait en puissance, et savait que le jour où il réussirait sur deux manches ce qu'il ne s'était montré capable de faire que partiellement à chaque course, le coup serait gagnant. En pleine confiance, enthousiasmé par une nouvelle paire de skis testée quelques jours plus tôt à Sestrière, sur la piste des prochains Jeux, Jean-Pierre Vidal s'est envolé dès la première manche et n'a eu qu'à gérer son avance sur le second parcours pour coiffer les Autrichiens devant leur public.

«J'ai eu l'impression de voler entre les portes» , a-t-il déclaré «Kitzbühel, c'est magique. L'ambiance, le public... dimanche matin, quand je suis monté en haut de la piste, quand j'ai vu les noms des vainqueurs inscrits sur chaque télécabine, je me suis dit que ce serait magnifique d'avoir mon nom sur un œuf. Mon but cette saison était de faire une bonne préparation pour les Jeux et en cela, c'est réussi. Je savais en arrivant ici que je pouvais être sur le podium. A Turin, j'y vais pour jouer. La médaille, je l'ai déjà à la maison. Ma victoire à Kitzbühel, je la dédie à Severino Bottero" (entraîneur de l'équipe de France de géant décédé dans un accident de la route le 2 janvier dernier).
Cette embellie pour le ski français s'accompagne de l'excellente 4e place de Stéphane Tissot , et de la 10e de Jean-Baptiste Grange, qui entre dans la sélection olympique.

Antoine Dénériaz
Antoine Dénériaz
A Kitzbühel, Antoine Denériaz s'est également rassuré en prenant la 9e place de la descente sur la Streif, limitant l'écart avec le vainqueur, l'Autrichien Michael Walchhofer à un peu plus d'une seconde.
"J'ai franchi une marche de plus. Neuvième, c'est mon meilleur résultat à Kitzbühel. Mais tant que je ne gagne pas, ou que je ne suis pas sur le podium, je ne serai pas entièrement satisfait. J'ai été à la lutte sur quasiment toutes les portions de la course. J'ai surmonté mes appréhensions et je me suis vraiment lâché", a-til déclaré.


Du côté des dames, les leaders de l'équipe de France de vitesse, Carole Montillet et Ingrid Jacquemod, se sont perdues en descente à Saint-Moritz le 21 janvier en se classant respectivement 33e et 40e, devancées par Clothilde Weyrich, une jeune chamondiarde de 20 ans, tout juste lancée en Coupe du Monde, qui a terminé 29e. Ingrid Jacquemod avait fait mieux la veille en prenant la 9e place d'un Super-G que Carole n'avait pas terminé.
"Il y a un frein qui existe. Cette saison, Carole et Ingrid n'ont pas réussi à passer le cap en descente", admet Lionel Finance, directeur de l'équipe de France féminine, Elles sont perdues quelque part, elles ne comprennent pas. pour Cortina d'Ampezzo (la prochaine course), on va casser certaines habitudes et aller à l'essentiel", annonce-t-il.

Résultats des Français à Kitzbühel (Autriche)

•Super-G (20/01)
16.Antoine Déneriaz
36.Pierre Emmanuel Dalcin
45.Adrien Théaux
48.Yannick Bertrand
50.Cyril Vieux

•Descente (21/01)
9.Antoine Déneriaz
15.Pierre-Emmanuel Dalcin
24.Yannick Bertrand
38.Pierrick Bourgeat
43.Marc Bottolier-Lasquin
44.Adrien Théaux
46.Cyril Vieux

•Slalom (22/01)
1.Jean-Pierre Vidal
4.Stéphane Tissot
10.Jean-Baptiste Grange
Abandon 1ère manche : Pierrick Bourgeat
Non-qualifié pour la 2e manche : Gaëtan Llorach

Résultats des Françaises à Saint-Moritz (Suisse)

•Super-G (20/01)
9.Ingrid Jacquemod
39.Marion Rolland
Abandons : Carole Montillet, Julie Duvillard, Marie Marchand-Arvier

•Descente (21/01)
29.Clothilde Weyrich
33.Carole Montillet
38.Marie Marchand-Arvier
40.Ingrid Jacquemod
46.Julie Duvillard
57.Anne-Sophie Barthet
61.Marion Rolland

•Super-combiné (22/01)
24.Anne-Sophie Barthet
29.Marie Marchand-Arvier




Biathlon

Sandrine Bailly (Zoom)
Sandrine Bailly (Zoom)
Il y a le duel Ole-Einar Björndalen/Raphaël Poirée chez les hommes, et celui qui oppose Kati Wilhelm à Sandrine Bailly chez les dames. A Anterselva, ce week-end, les deux premières marches du podium ont été occupées dans cet ordre et sur deux courses consécutives (le sprint 7,5km du 19 janvier, et la poursuite 10km du 21 janvier) par l'Allemande et la Française. Sur le sprint, après un sans faute au tir des deux côtés, Wilhelm a pris l'ascendant dans le dernier kilomètre. En poursuite, Sandrine a craqué sur le dernier pas de tir, abordé de front, manquant une cible pour laisser s'envoler sa rivale. Le duel se poursuiva sur toutes les distances à Turin : Anterselva était la dernière étape de Coupe du Monde de biathlon avant les Jeux.
A noter aussi : la 13e place en sprint de Sylvie Becaert, qui valide enfin son ticket pour les Jeux.

Raphaël Poirée à Anterselva (Zoom)
Raphaël Poirée à Anterselva (Zoom)
Raphaël Poirée, lui, a connu un week-end contrasté. 17e en sprint, forfait pour la poursuite du 20 janvier, Il a joué un match au sommet face à Björndalen dans le 15 km «mass start» le 22 janvier, lâchant prise après le 10e kilomètre de course (et évoquant un problème de matériel) pour terminer à 1'22" (et une cible manquée à zéro) du Norvégien. Poirée reste en tête de la Coupe du Monde avec ce nouveau podium. Vincent Defrasne s'est classé 4e de cette course, Julien Robert a pour sa part pris une très bonne 8e place dans la poursuite désertée par Poirée et Defrasne.

Résultats des Français à Anterselva (Italie)

•Sprint 10km hommes (19/01)
12.Julien Robert
17.Raphaël Poirée
23.Simon Fourcade
24.Vincent Defrasne
28.Lionel Grebot
36.Ferréol Cannard
37.Alexandre Aubert

•Sprint 7,5km dames (19/01)
2.Sandrine Bailly
13.Sylvie Becaert
21.Florence Baverel-Robert
23.Pauline Jacquin
37.Delphyne Peretto
47.Christelle Gros

•Poursuite 12,5km hommes (20/01)
8.Julien Robert
19.Férreol Cannard
20.Simon Fourcade
31.Lionel Grebot
43.Alexandre Aubert

•Poursuite 10km dames (21/01)
2.Sandrine Bailly
12.Florence Baverel-Robert
21.Sylvie Becaert
22.Christelle Gros
29.Delphyne Peretto
46.Pauline Jacquin

•15km «mass start» hommes (22/01)
2.Raphaël Poirée
4.Vincent Defrasne
20.Julien Robert
24.Simon Fourcade

•12,5km «mass start» dames (22/01)
8.Sandrine Bailly
15.Florence Baverel-Robert
21.Christelle Gros
29.Sylvie Becaert




Combiné nordique

Jason en plein vol (Zoom)
Jason en plein vol (Zoom)
Jason Lamy-Chappuis continue sur sa lancée. A 19 ans, le nouveau chef de file du combiné nordique français réalise des sauts d'une telle qualité qu'il peut ensuite se bagarrer avec les meilleurs mondiaux en ski de fond.
Ainsi, 2e sur le tremplin HS100 d'Harrachov lors de l'épreuve de sprint 7,5km le 20 janvier, Jason a terminé sur la 3e marche du podium, dépassé par l'impérial Hannu Manninen (3e du saut), qui a signé sa 8e victoire de la saison et à la bagarre jusqu'à 500m de l'arrivée avec l'Allemand Georg Hettich. Puisque Lamy-Chappuis n'a jamais quitté le top 15 de toutes les courses de Coupe du Monde de l'hiver, il s'est encore classé 8e des 15km le 22 janvier, après avoir encore réalisé une superbe performance sur le tremplin : 3e. Manquant encore, selon ses propres paroles, de "puissance sur les skis", le Français reste plus à son aise en sprint, sur 7,5km (il a signé sur cette distance un autre podium, fin décembre à Ramsau) et peut réver de médaille le 21 février prochain à Pragelato !

Résultats des Français à Harrachow (République Tchèque)

•HS100/Sprint 7,5km (21/01)
3.Jason Lamy-Chappuis
23.François Braud
24.Sébastien Lacroix
30.Maxime Laheurte

•HS100/15km (22/01)
8.Jason Lamy-Chappuis
15.François Braud
21.Maxime Laheurte
22.Sébastien Lacroix




Surf des neiges

Sophie Rodriguez a choisi de disputer le half pipe aux Jeux de Turin. Excellente en snowboard-cross, la Française, encore junior (elle a 17 ans), se consacre avec bonheur à cette discipline aérienne et prend date pour la compétition olympique du 13 février à Bardonecchia. En l'absence de Doriane Vidal, engagée ce week-end dans une compétition professionnelle du «Ticket to ride tour» , Sophie Rodriguez s'est classée deux fois 3e, les 19 et 20 janvier sur l'étape de Coupe du Monde de Leysin (Suisse). Cécile Alzina a terminé ses deux «runs» aux 7e et 6e rangs, entrant en finale de la 2e épreuve.
Mathieu Crépel absent chez les hommes (pour la même raison que Doriane Vidal), Gary Zebrowski s'est montré le meilleur français, en prenant les 11e et 10e places des deux épreuves.

«Ce n'est pas tant le classement de Sophie qui compte, car les meilleurs mondiaux n'étaient pas tous présents, c'est la réalisation de son nouveau "run" qui se met en place» commente Luc Faye, directeur des équipes de France de snowboard. «Elle réalise de nouvelles figures pour les Jeux et doit encore parfaire ses enchaînements. Avec un peu plus de fluidité, elle aurait même pu faire mieux à Leysin . Je tiens également à souligner la 3e place en slalom parallèle de Nicolas Huet à Nendaz (Suisse). Ce n'est certes pas une discipline olympique, mais il y avait là tous les meilleurs, c'est bon pour la confiance !».

Résultats des Français à Leysin (Suisse)

•Half Pipe Dames 1 (19/01)
3.Sophie Rodriguez
7.Cécile Alzina
11.Caroline Béliard
21.Anne-Sophie Pélissier

•Half Pipe hommes 1 (19/01)
11.Gary Zebrowski
25.Valérian Ducourtil
27.Arthur Longo
32.Pierre Savoyat

•Half Pipe dames 2 (20/01)
3.Sophie Rodriguez
6.Cécile Alzina
13.Caroline Béliard
15.Anne-Sophie Pélissier

•Half Pipe hommes 2 (20/01)
10.Gary Zebrowski
18.Pierre Savoyat
23.Valérian Ducourtil
25.Arthur Longo




Ski acrobatique

Le retour de Sandra Laoura (Zoom)
Le retour de Sandra Laoura (Zoom)
Bon retour en Coupe du Monde pour Sandra Laoura qui avait été éloignée des pistes depuis la fin 2005 suite à une fracture à l'épaule. Pour sa reprise, à Lake Placid, Sandra a pris la 6e place de l'épreuve de bosses disputée le 22 janvier. C'est le meilleur résultat français en «freestyle» cette saison. Si Sandra Laoura faisait déjà partie de la présélection pour les Jeux de Turin, Silvan Palazot n'y était pas encore. C'est désormais chose faite : en se classant 11e de la compétition disputée le 20 janvier, il a rempli les critères qui consistaient à obtenir une place dans les 12 premiers cette saison.

Résultats des Français à Lake Placid (USA)

•Bosses hommes 1 (20/01)
11. Silvan Palazot
24. Grégoire Dufosse
31. Ludovic Didier
33. Guilbaut Colas
34. Pierre Ochs 3
9. Anthony Benna

•Bosses dames 1 (20/01)
26. Marie Jouval
28. Sandra Laoura

•Bosses hommes 2 (22/01)
18. Grégoire Dufosse
26. Sylvan Palazot
28. Ludovic Didier
32. Pierre Ochs

•Bosses dames 2 (22/01)
6. Sandra Laoura (FRA)
27. Marie Jouval (FRA)

•Saut hommes (21/01)
20.Aurélien Lohrer
21.Nicolas Thépaut




Ski de fond

En l'absence de tous les présélectionnés olympiques, réunis en stage à Montgenèvre jusqu'au 28 janvier, Benoît Chauvet avait une carte à jouer en Coupe du Monde à Oberstdorf ce week-end : entrer dans les 15 premiers du 2x15km poursuite le 21 janvier afin de se qualifier pour les Jeux. Il s'est classé 28e.

Résultats des Français à Obestdorf (Allemagne)

•2x7,5km poursuite dames (21/01)
27.Coraline Hugue

•2x15km poursuite hommes (21/01)
28.Benoît Chauvet
33.Benoît-Gilles Dufourd




Saut à Ski

Malgré la 26ème place de David Lazzaroni qui marque pour la 2e fois cet hiver des points Coupe du Monde, à Sapporo (Japon) le 21 janvier, la perspective d'avoir un représentant français dans cette discipline aux JO reste très compromise.

Résultats des Français à Sapporo (Japon)

•HS 134 1 (21/01)
26.David Lazzaroni

•HS 134 2 (22/01)
34.David Lazzaroni
42.Emmanuel Chedal




Glace

Patinage artistique

La France achève les championnats d'Europe à Lyon avec une médaille de bronze (celle de Brian Joubert dans la compétition masculine) et quelques satisfactions.
2e après le programme court, Joubert a reculé d'une place à l'issue du libre pour se classer derrière ses deux rivaux, le Russe Evgueni Plushenko, qui a facilement remporté son 5e titre européen et le champion du monde suisse Stéphane Lambiel.
«J'ai fait une faute stupide sur le quadruple boucle piqué. Ensuite j'ai retourné le triple Axel et j'ai alors préféré assurer la fin du programme» a expliqué Brian Joubert. «Le score n'est pas mauvais, mais il va falloir que je place deux quadruples sauts aux Jeux si je veux gagner une médaille. Je ne peux pas être content car je sais que je peux faire beaucoup mieux.. J'ai fait un programme à 70 %. Il faut être à 100% mais je suis sur la bonne voie. C'est comme cela. C'est la vie. Le but n'est pas d'être prêt à 100% maintenant. Avant de penser à Turin, il faut analyser cette compétition pendant quelques jours et ensuite, seulement, se tourner vers les Jeux Olympiques»

Frédéric Dambier
Frédéric Dambier
En se classant 4e, Frédéric Dambier a assuré sa place aux Jeux de Turin puisqu'il a terminé devant Alban Préaubert, 6e. Telle était la règle : les deux meilleurs français de cet Euro aux Jeux.
Au rayon des satisfactions, la 6e place du couple Marylin Pla/Yannick Bonheur, qui avait besoin de ce résultat pour confirmer sa préselection olympique. Et la bonne tenue des danseurs Isabelle Delobel/Olivier Shoenfelder, qui avaient perdu tout espoir de podium a cause d'une chute d'Olivier dès les imposées, et qui se sont classés 2e de la danse originale, et 3e du libre. Sans toutefois pouvoir décoller de la 4e place...

"Nos trois messieurs dans les six premiers c'est remarquable. Ils se sont magnifiquement comportés. Nadège Bobillier, compte tenu de son niveau technique actuel, termine à une honorable 17e place. Le couple Pla/Bonheur fait 6e avec la manière et de vrais progrès. Nos deux couples de danse sur glace se sont bien comportés. Isabelle (Delobel) et Olivier (Schoenfelder), au pied du podium, payent la faute d'Olivier sur la danse imposée". A commenté Jean-Rolland Racle, patront de l'équipe de France de patinage artistique

Résultats des Français à Lyon

•Couples :
6.Pla/Bonheur

•Danse sur glace
4.Delobel/Schonefelder
11.Péchalat/Bourzat

•Dames
17.Nadège Bobillier

•Hommes
3.Brian Joubert
4.Frédéric Dambier
6.Alban Préaubert




Short track

L'Equipe de France termine les championnats d'Europe à Krynica Sdroj (Pologne) au 2e rang des nations derrière l'Italie. C'est en relais qu'elle a obtenu ses meilleurs résultats. De bon augure pour les filles (Stéphanie Bouvier, Ming Kuyng Choi, Céline Lecompère, Myrtille Gollin) 2e derrière les Italiennes, et que l'on reverra à Turin. Le relais masculin (Maxime Chataignier, Thibaut Fauconnet, Mathieu De Boisset, Jean-Charles Mattei) qui n'est pas qualifié pour les Jeux, s'est également classé 2e derrière l'Italie. De quoi nourrir des regrets !

Stéphanie Bouvier
Stéphanie Bouvier
Chef de file de l''équipe de France féminine, Stéphanie Bouvier a remporté la médaille d'argent sur 1000m, le bronze sur 3000m et a terminé la compétition au 4e rang du classement général individuel, remporté par la Bulgare Evguenia Radanova.
Maxime Chataignier ayant connu un problème de matériel durant la finale du 1000m (un carre cassé), c'est Thibaut Fauconnet qui s'est distingué sur cette distance en montant sur la 3e marche du podium. Au total, la France repart de Pologne avec deux médailles d'argent et une de bronze.

"Cet Euro s'est mieux terminé pour nous qu'il n'avait commencé" explique Christel Gautier, directrice de l'équipe de France, "Nous avons subi quelques disqualifications tendancieuses en séries, mais d'une façon générale, les performances individuelles ont été en deça de ce que l'on aurait pu espérer. Le dernier jour, le dimanche, tous nos athlètes ont bien patiné, se sont bien comportés, on fait du bon boulot en relais et n'ont pas été pénalisés par le jugement"

•500m dames
Eliminées en séries : Min-Kyung Choi (DQ), Myrtille Gollin
Elminée en quarts de finale : Stéphanie Bouvier
•500m hommes
Eliminé en séries : Thibaut Fauconnet, Maxime Chataignier

•1000m dames
2.Stéphanie Bouvier
Elminées en quarts de finale : Min-Kyung Choi, Myrtille Gollin
•1000m hommes
3.Thibaut Fauconnet
4.Maxime Chataignier


•1500m dames
Eliminés en ½ finales : Stéphanie Bouvier, Myrtille Gollin, Min-Kuyng Choi
•1500m hommes
Eliminés en ½ finales : Maxime Chataignier (DQ), Thibaut Fauconnet

•3000m dames (finale)
3.Stéphanie Bouvier
•3000m hommes (finale)
5.Maxime Chatiagnier
8.Thibaut Fauconnet

•Classement général individuel dames
4.Stéphanie Bouvier
16.Myrtille Gollin
18.Min-Kyung Choi
•Classement général individuel hommes
7.Maxime Chataignier
8.Thibaut Fauconnet

•Relais 3000m dames
2.France (Stéphanie Bouvier, Ming Kuyng Choi, Céline Lecompère, Myrtille Gollin)
•Relais 5000m hommes
2.France (Maxime Chataignier, Thibaut Fauconnet, Mathieu De Boisset, Jean-Charles Mattei)




Bobsleigh et skeleton

Comme il l'avoue, Bruno Mingeon, qui sera le porte-drapeau de l'équipe de France à Turin, traverse actuellement une période difficile sur le plan des résultats. «Cette saison, nous n'avons jamais encore pu montrer sur deux manches ce que nous étions capables de faire» explique-t-il, de surcroit confronté à un nouveau bob «pas forcément mauvais, mais avec lequel je n'ai pas de bonnes sensations». Résultat, à Saint-Moritz, étape de Coupe du Monde et championnats d'Europe, il n'a pas fait mieux que deux fois 19e (et deux fois 16e des championnats d'Europe) avec Stéphane Galbert en bob à 2, et avec Christophe Fouquet, Pierre-Alain Mennero et Alexandre Vanhoutte en bob à quatre,

En skeleton, après son exploit à Königssee une semaine plus tôt (il avait terminé 3e), Philippe Cavoret s'est classé 20e (Coupe du Monde) et 10e (championnats d'Europe) à Saint-Moritz...