Bruno Mingeon Raphaël Poirée Carole Montillet Brian Joubert Doriane Vidal Vincent Vittoz
Le guide de l'athtète
Le guide anti-dopage

Le site du CNOSF
Historique des jeux olympiques d'hiver > Saint-Moritz 1948 >

Saint-Moritz 1948 : les anecdotes

1924


1932


1948


1956


1964


1972


1980


1988


1994


2002



Insolite
Ayant toujours aimé le ski et l'automobile, le Français Henri Oreiller (photo) a pu associer ses deux passions. Le skieur, peu avare de fantaisies, s'est même amusé, un jour de juin 1952, à faire du roller-ski sur l'avenue des Champs-Elysées, où il était propriétaire d'un cabaret. A la plus grande joie des passants et au grand étonnement des automobilistes.



Absences
Outre l'Allemagne et le Japon, non invités, 3 pays ayant prévu de participer furent absents du rendez-vous de Saint-Moritz. Le Portugal et la Palestine se retirèrent au denier moment. Quant au seul engagé australien, un skieur, il se blessa à l'entraînement et déclara forfait.

Benjamins
Les plus jeunes champions olympiques de Saint-Moritz furent deux patineurs : l'Américain Dick Button, avec 18 ans et 202 jours chez les messieurs, la Canadienne Barbara Ann Scott, 19 ans et 272 jours chez les dames.



Bis
Deux concurrents médaillés aux premiers JO de Saint-Moritz en 1928 récidivèrent aux seconds Jeux organisés dans la station suisse 20 ans après. Le hockeyeur suisse, "Bibi" Torriani s'adjugea à chaque fois une médaille de bronze. L'Américain John Heaton, lui, enleva une seconde médaille d'argent, en skeleton.


Regrets
Un des grands favoris du ski alpin, James Couttet (photo), ne gagne qu'une médaille d'argent en slalom et une de bronze au combiné à Saint-Moritz. La guerre aura sans doute coûté au Français quelques médailles d'or, lui qui fut champion du monde à 16 ans, en 1938.



Inusable
Engagé au dernier moment, Birger Ruud, devenu entraîneur des sauteurs norvégiens, se classa 2e du saut, 12 ans après sa médaille d'or de Garmisch, 16 ans après celle de Lake Placid. Pas mal pour un vétéran de 36 ans et demi.

Tout terrain
Le Tchécoslovaque Jaroslav Drobny revint de Saint-Moritz avec une médaille d'argent conquise en hockey sur glace. Il allait se rendre encore plus célèbre en tennis, en gagnant Wimbledon en 1954. Il est décédé en septembre 2001 à l'âge de 79 ans.



Drame
Champion olympique en bob à 2 avec Friedrich Waller à Saint-Moritz, le Suisse Felix Endrich fut champion du monde en 1953 à Garmisch avec Franz Stoeckli. Une semaine plus tard, toujours à Garmisch, il pilotait un bob à 4 quand celui-ci sortit de la piste et heurta un arbre. Endrich mourut sur le coup. Il avait 31 ans.

Fin de série
Aux quatre premiers Jeux d'hiver, la Norvège avait raflé les 3 médailles du combiné nordique. A Saint-Moritz, les Finlandais Heikki Hasu et Martti Huhtala et le Suédois Sven Israelsson mirent brutalement fin à ce sans-faute.

Démonstration
Pour la 3e et dernière fois, la patrouille militaire, ancêtre du biathlon, fut sport de démonstration. Le pentathlon d'hiver aussi, pour la première et unique fois. Il comprenait ski de fond, tir au pistolet, descente de ski alpin, escrime et équitation.