Bruno Mingeon Raphaël Poirée Carole Montillet Brian Joubert Doriane Vidal Vincent Vittoz
Le guide de l'athtète
Le guide anti-dopage

Le site du CNOSF
Historique des jeux olympiques d'hiver > Garmisch-Partenkirchen 1936 >

Garmisch-Partenkirchen 1936 : les anecdotes

1924


1932


1948


1956


1964


1972


1980


1988


1994


2002



Chiens
Au cours d'un déplacement pour les JO, le président du CIO, le comte Henri de Baillet-Latour, remarque des panneaux indiquant "Interdit aux chiens et aux Juifs". Il demande aussitôt une audience à Hitler, qui lui rétorque qu'il est d'usage qu'un invité se plie aux voeux de l'hôte. Le drapeau olympique flottant sur les sites, le président du CIO estime qu'il est l'hôte de ces Jeux. Les panneaux sont retirés.

Origine
Ayant voulu former une équipe de Grande-Bretagne digne de concurrencer celle du Canada, invaincue aux JO, le président de la Fédération Britannique de Hockey, J.F "Bunny" Ahearne, trouve la solution. Dès 1934, il dresse une liste de joueurs canadiens d'ascendance britannique qu'il sollicite. Neuf d'entre eux prennent la nationalité britannique et gagnent le tournoi olympique grâce à une victoire 2-1 sur... le Canada.

Juif
Rudi Ball, la vedette du hockey sur glace allemand, qui avait fui son pays quand les nazis avaient lancé les lois antisémites, accepte, un mois avant la compétition, la proposition des dirigeants du Reich de revenir chez lui. Il est le seul Juif de la délégation allemande.

Trains
Pour permettre aux spectateurs de se rendre sur les lieux de compétition, des trains spéciaux partent de Munich toutes les 10 minutes vers Garmisch-Partenkirchen. Les affluences sont énormes, notamment pour le saut à skis, suivi par près de 150.000 personnes.

Pluie
Abondante avant la cérémonie d'ouverture, la pluie qui s'est abattue sur Garmisch-Partenkirchen, s'arrête pour faire place à la neige. Au lendemain de la dernière journée de compétition, les gouttes se remettent à tomber.

Slalom
Bien qu'ayant terminé 6e de la descente, l'Allemande Christl Cranz (photo) gagne le combiné grâce à sa 1ère place en slalom. La Norvégienne Laila Schou Nielsen, également adepte du ski de fond et du patinage de vitesse, se contente du bronze.