Bruno Mingeon Raphaël Poirée Carole Montillet Brian Joubert Doriane Vidal Vincent Vittoz
Le guide de l'athtète
Le guide anti-dopage

Le site du CNOSF
Historique des jeux olympiques d'hiver > Saint-Moritz 1928 >

Saint-Moritz 1928 : les anecdotes

1924


1932


1948


1956


1964


1972


1980


1988


1994


2002



Zéro
Les hockeyeurs du Canada, tous membres de l'équipe de l'université de Toronto, défendent victorieusement leur titre en réalisant la gageure de n'encaisser aucun but dans tout le tournoi olympique. Aux JO précédents, les hockeyeurs canadiens, qui appartenaient à l'équipe des Toronto Granites, avaient encaissé 3 buts pour 110 marqués.

Couleurs
Bien que la tenue des fondeurs suédois soit bleue, Per Erik Hedlund impose ses couleurs, une combinaison blanche et un bonnet rouge. En souvenir de sa victoire dans le 50 km, les skieurs suédois porteront ces deux couleurs jusqu'aux JO de 1972.

Juges
Ebranlés par la controverse des Mondiaux de 1927 où, sur les 5 juges chargés de noter les patineuses, 3 étaient Norvégiens et avaient attribué la victoire à leur compatriote Sonja Henie, l'ISU décide que, désormais, 1 seul juge par pays sera retenu. A Saint-Moritz, Henie rassemble les suffrages de 6 des 7 membres du jury.

Inconnus
Dans le bobsleigh américain victorieux du bob à 4 (en fait disputée à 5), figuraient 3 inconnus. Nion Tucker, Geoffrey Mason et Richard Parke n'avaient jamais vu un bobsleigh avant de répondre à une annonce de l'édition parisienne du New York Herald Tribune. Leur pilote, Billy Fiske, était plus expérimenté, malgré ses 16 ans.

Révolution
Avec ses jupes courtes et ses bas de soie, la Norvégienne Sonja Henie provoque une véritable révolution vestimentaire dans un monde habitué à des tenues plus classiques. Ses entraînements se déroulent sous les applaudissements de nombreux spectateurs.