Bruno Mingeon Raphaël Poirée Carole Montillet Brian Joubert Doriane Vidal Vincent Vittoz
Le guide de l'athtète
Le guide anti-dopage

Le site du CNOSF
Historique des jeux olympiques d'hiver > Lillehammer 1994 >

Lillehammer 1994 : les anecdotes

1924


1932


1948


1956


1964


1972


1980


1988


1994


2002



Médailles
La Russie arrive en tête au tableau des nations avec 23 médailles dont 11 d'or, 8 d'argent et 4 de bronze. La Norvège est deuxième (26 dont 10 d'or, 11 d'argent et 5 de bronze). Suivent l'Allemagne (24-9-7-8) et une surprenante équipe d'Italie (20-7-8-5).


Unique

En signant un nouveau doublé en or sur 500 m et 1000 m, deux ans après celui d'Albertville, Bonnie Blair (photo) porte son total de titres olympiques à 5 puisqu'elle avait dejà gagné le 500 m de Calgary en 1988. Elle devient la sportive américaine la plus titrée des JO, été et hiver confondus.



Happy end

Inexpérimenté aux JO de 1984, victime d'une chute sur 500 et 1000 m à ceux de 1988 quelques heures après avoir appris le décès de sa soeur, hors du coup aux JO de 1992... Dan Jansen (photo), double champion du monde de sprint, n'y croit guère quand il prend le départ du 1000 m, sa dernière course olympique. Celle-ci sera pourtant la bonne. Il évite de peu la chute et gagne. Le public norvégien, qui connaît son histoire, lui réserve une énorme ovation. Pour une fois, c'est de bonheur qu'il fait pleurer la foule.



Nouveaux
L'éphémère Equipe Unifiée n'ayant vécu que le temps des Jeux d'Albertville, plusieurs pays nés de l'éclatement de l'URSS sont présents à Lillehammer. Outre la Russie, première au tableau des nations. Kazakhstan, Ukraine, Ouzbékistan et Bélarus font leur entrée au palmarès olympique.


Prince

Les patineurs de vitesse de l'équipe des Pays-Bas ont eu l'honneur de s'entraîner sur la piste de Hamar en compagnie du Prince Guillaume Alexandre d'Orange (photo), fils de la Reine Béatrix et héritier de la couronne.



D'un souffle

Déjà victorieuse du 15 km, Myriam Bédard (photo) double la mise sur 7,5 km en s'imposant par la marge la plus infime de l'histoire olympique du biathlon. La Canadienne devance la Bélarusse Svetlana Paramygina de 1 sec 1/10 et l'Ukrainienne Valentina Tserbe de 1 sec 2/10.



Première
Jamais un pays scandinave n'avait gagné le tournoi de hockey sur glace. C'est chose faite avec le succès de la Suède devant le Canada (2-2, 3 tirs au but à 2 en finale) et la Finlande. La Russie, dont le mouvement sportif est en plein chaos, ne peut perpétuer la tradition olympique du hockey soviétique qui avait remporté 8 tournois en 10 participations.


Professionnels
Plusieurs anciens champions devenus professionnels ont profité du feu vert de la fédération internationale de patinage, l'ISU, pour participer aux JO. C'est ainsi que les spectateurs de Hamar ont pu constater que Viktor Petrenko (4e), Kurt Browning (5e), Brian Boitano (6e), Katarina Witt (7e), Ekaterina Gordeeva - Sergueï Grinkov (1ers) et Jayne Torvill - Christopher Dean (3es) avaient encore de beaux restes.


Infime

Markus Wasmeier (photo) gagne le géant avec 2 centièmes d'avance sur Urs Kaelin. C'est l'écart le plus serré des JO en ski alpin, ex aequo avec celui séparant Barbara Cochran et Danielle Debernard dans le slalom de 1972.