Bruno Mingeon Raphaël Poirée Carole Montillet Brian Joubert Doriane Vidal Vincent Vittoz
Le guide de l'athtète
Le guide anti-dopage

Le site du CNOSF
Historique des jeux olympiques d'hiver > Innsbruck 1976 >

Innsbruck 1976 : les anecdotes

1924


1932


1948


1956


1964


1972


1980


1988


1994


2002



Dopage
Les Norvégiens attirent l'attention du CIO sur l'apparition d'une nouvelle méthode de dopage, la transfusion sanguine (photo), qui sévirait selon eux particulièrement en ski de fond.



Artistes
En patinage artistique, Innsbruck 1976 restera comme les Jeux des artistes. Avec John Curry et Toller Cranston (photo, à gauche et à droite), l'imagination prend le pouvoir. Malgré les juges de l'Est qui trouvent leur patinage trop "féminin", le Britannique et le Canadien se classeront respectivement 1er et 3e.


Série noire.
John Curry mourra du sida le 15 avril 1994, à l'âge de 44 ans. Le Tchécoslovaque Ondrej Nepela, son prédécesseur au palmarès olympique de patinage artistique, était décédé de la même maladie, cinq ans plus tôt.

Liechtenstein
Le Liechtenstein remporte ses deux premières médailles olympiques grâce à ses "alpins" Willi Frommelt (photo 1) et Hanni Wenzel (photo 2), tous deux troisièmes en slalom.


URSS
Avec 27 médailles dont 13 d'or, l'Union Soviétique arrive largement en tête au classement des nations, loin devant la RDA, deuxième avec 19 médailles dont 7 d'or. Les Etats-Unis, troisièmes, sont loin derrière (10 dont 3).

Première/dernière
A Innsbruck, l'Américain Terry Kubicka est le premier patineur à réussir un saut périlleux arrière en compétition. Il est d'ailleurs le seul, cette figure ayant été aussitôt interdite par la fédération internationale.

Doublé
Carlo Fassi est l'entraîneur comblé des deux champions olympiques individuels des Jeux d'Innsbruck, le Britannique John Curry et l'Américaine Dorothy Hamill. Un doublé unique en son genre.

Moisson
Deux médailles d'or (10 km et relais 4x5 km), une d'argent (5 km) : Raïssa Smetanina (photo) commence sa moisson olympique. Elle collectionnera 12 médailles entre 1976 et 1992. Elle est la femme la plus médaillée des Jeux d'hiver.



Eclectique
Médaillée d'or du 500 m à Innsbruck, l'Américaine Sheila Young (photo) avait été championne du monde en patinage de vitesse et en cyclisme, la même année, en 1973.