Bruno Mingeon Raphaël Poirée Carole Montillet Brian Joubert Doriane Vidal Vincent Vittoz
Le guide de l'athtète
Le guide anti-dopage

Le site du CNOSF
Historique des jeux olympiques d'hiver > Grenoble 1968 >

Grenoble 1968 : les repères

1924


1932


1948


1956


1964


1972


1980


1988


1994


2002



Pays-hôte : Avec ses 9 médailles, dont 4 en or, la France figure pour la première, et à ce jour dernière fois, à la troisième place du classement par pays.

Allemagnes : Après avoir concouru ensemble aux JO de 1956, 1960 et 1964, les deux Allemagnes participent à ceux de Grenoble avec des hymnes et des drapeaux différents.

Etendue : Les JO de Grenoble sont organisés sur des sites très distants entre eux au point qu'il faut construire cinq villages des athlètes.

Dopage : 86 contrôles antidopage sont effectués pendant les Jeux pour la première fois de leur histoire. Aucun ne se révélera positif.

Féminité : 50 tests de féminité sont effectués pendant les Jeux. La première à y être soumise est la skieuse suédoise Ruth Oenegard.

Âge : L'Italien Eugenio Monti, qui remporte les épreuves de bobsleigh à 2 et à 4, est le plus âgé de tous les médaillés (40 ans et 23 jours).

Jeune : Le patineur français Patrick Péra, qui termine troisième de l'épreuve individuelle masculine, est le plus jeune médaillé de ces Jeux à 19 ans et 29 jours.

Biathlon : Le relais masculin en biathlon fait son apparition pour la première fois et est remporté par l'équipe d'URSS.

Publicité : Le président du CIO, Avery Brundage, "en guerre" contre la publicité, refuse de remettre les médailles aux skieurs alpins qu'ils soupçonnent de faire la promotion de leurs matériels.

Parisien : Triple champion olympique, Jean-Claude Killy est né... dans la banlieue parisienne, à Saint-Cloud précisément.

Schuss : La première mascotte des Jeux olympiques d'hiver, un petit skieur bleu-blanc-rouge appelé Schuss, est apparue à Grenoble.