Bruno Mingeon Raphaël Poirée Carole Montillet Brian Joubert Doriane Vidal Vincent Vittoz
Le guide de l'athtète
Le guide anti-dopage

Le site du CNOSF
Historique des jeux olympiques d'hiver > Squaw Valley 1960 >

Squaw Valley 1960 : résumé

1924


1932


1948


1956


1964


1972


1980


1988


1994


2002



Au milieu de nulle part
Ouverture à la Walt Disney

Quand la cérémonie d'ouverture des 8es Jeux d'hiver débute, le 18 février 1960, Alexander Cushing est un homme comblé. Il peut savourer pleinement le spectacle, organisé par Walt Disney en personne, car il a réussi son invraisemblable pari en faisant venir les Jeux à Squaw Valley, un lieu désert quelques années plus tôt.

"In the middle of nowhere" (au milieu de nulle part). L'expression anglaise décrit parfaitement le site de Squaw Valley tel qu'il se présente en 1955. Pourtant, cet Américain aussi riche qu'opiniâtre va mener une campagne acharnée pour que les Jeux d'hiver de 1960 y fassent étape.

Ces champs de neige vierges des Rocheuses proches du lac Tahoe, entre Californie et Nevada, Cushing entend en faire une station de sports d'hiver de premier plan. Pour la lancer, cet avocat devenu promoteur veut les Jeux. Rien moins.

Mettant toutes les chances de son côté, il s'offre un consultant de premier ordre sur le plan technique en la personne du Français Emile Allais, le médaillé de bronze du combiné alpin des Jeux de 1936.


La fausse note du bob
Cushing convaincra d'abord le Comité Olympique américain, puis les membres du CIO, qui préfèreront finalement Squaw Valley à deux places fortes du ski alpin, Innsbruck et Garmisch-Partenkirchen. En "finale", l'ancienne réserve indienne devance la station autrichienne de 2 voix, 32 à 30.

Aussitôt, Cushing se met au travail. En effet, il n'existe alors à Squaw Valley qu'une auberge, propriété du "père" de ces JO. En cinq ans, la superbe maquette qui a si fort impressionné les membres du CIO devient réalité et c'est une station moderne qui accueille les Jeux.


Sportivement aussi, les Jeux sont un succès. En ski alpin, le Français Jean Vuarnet (photo 1), inventeur de la position de "l'oeuf", gagne la descente. En patinage artistique, l'Américaine Carol Heiss (photo 2) s'impose, comme son futur beau-frère, David Jenkins, le frère du champion sortant. En patinage de vitesse, la Soviétique Lidia Skoblikova remporte les deux premières de ses six médailles d'or. Enfin, le biathlon fait son apparition.


Seule fausse note, le bobsleigh, sport olympique depuis les premiers JO d'hiver en 1924, a été supprimé : la construction d'une piste pour un faible nombre de concurrents a été jugée non rentable par les organisateurs américains. Business is business.