Bruno Mingeon Raphaël Poirée Carole Montillet Brian Joubert Doriane Vidal Vincent Vittoz
Le guide de l'athtète
Le guide anti-dopage

Le site du CNOSF
Historique des jeux olympiques d'hiver > Oslo 1952 >

Oslo 1952 : résumé

1924


1932


1948


1956


1964


1972


1980


1988


1994


2002



28 ans d'attente des pays nordiques

Vingt-huit ans. Il aura fallu attendre 28 ans pour que les Jeux d'hiver soient enfin organisés dans un pays nordique. Oslo ayant été préférée à Cortina d'Ampezzo et Lake Placid, c'est la Norvège qui a l'honneur d'accueillir ces 6es JO d'hiver.

Oubliées les réticences des pays scandinaves naguère soucieux de protéger leurs Jeux Nordiques. Les Jeux d'hiver se sont définitivement imposés et ce n'est que justice qu'ils fassent enfin étape dans le pays qui fut à l'origine du ski de compétition.

Cette paternité, les organisateurs norvégiens la revendiquent haut et fort, multipliant les symboles. La flamme olympique est allumée, non en Grèce comme pour les JO d'été, mais à Morgedal, le village natal de Sondre Nordheim, considéré comme le premier grand skieur de l'histoire, au XIXe siècle.

Pendant deux jours et demi, 94 skieurs se relaient sur plus de 200 km pour porter la flamme jusqu'au stade du Bislett à Oslo, où la vasque olympique est allumée par Egil Nansen, petit-fils de Fridtjof Nansen, célèbre explorateur qui réussit la traversée du Groenland à skis 70 ans plus tôt.


Dick Button encore
Trente pays, dont l'Allemagne et le Japon de retour après leur absence forcée de 1948, 694 participants dont 109 femmes : ces Jeux battent tous les records de participation.

Comme chaque fois depuis le début des Jeux (sauf à Lake Placid en 1932 où les Américains brillèrent devant leur public) la Norvège domine les compétitions, enlevant 16 médailles dont 7 d'or, loin devant les Etats-Unis (11 dont 4 d'or).


Le héros des Jeux est logiquement un Norvégien, Hjalmar Andersen, (photo 1) triple médaillé d'or sur 1500, 5000 et 10.000 m en patinage de vitesse.



En ski alpin, l'Italien Zeno Colo est un beau vainqueur de la descente, discipline qui revient chez les dames à l'Autrichienne Trude Jochum-Beiser, la vice-championne olympique de 1948. L'Américaine Andrea Mead-Lawrence signe un doublé en or en gagnant le slalom et le géant, celui-ci faisant son apparition aux JO en lieu et place du combiné.


Pour la deuxième fois, le patinage artistique sourit à Dick Button (photo 2). L'intouchable Américain est le dernier patineur à avoir réussi la passe de deux aux JO, réussissant en outre à Oslo le premier triple saut de l'histoire en compétition.